Chapitre Commun – Version 2006

Vous êtes ici :
< Retour

Les dynamiques économiques et sociales se jouent aujourd’hui dans des cadres territoriaux de plus en plus vastes. Les aires métropolitaines polarisent les fonctions économiques et culturelles, la transmission des savoirs, les flux des marchandises et des personnes, le potentiel de connectivité avec le monde.

Dans une économie globalisée, inscrite dans une compétition internationale et européenne, elles sont motrices du développement. Mais en corollaire s’y accroissent déplacements, consommation spatiale et disparités sociales.

C’est d’ores et déjà dans l’espace de l’aire métropolitaine lyonnaise que s’inscrivent les stratégies des entreprises et des ménages en termes de localisation, de parcours professionnels ou résidentiels, de pratiques de loisirs….Ces stratégies s’affranchissent des limites administratives mais sont empreintes par les identités territoriales.

La métropole lyonnaise dispose du potentiel pour être une métropole durable : compétitive et respectueuse de la qualité de vie et de l’environnement. À travers la démarche de l’inter-Scot, les collectivités ont souhaité reconnaître l’espace de l’aire métropolitaine lyonnaise comme un «bien commun», qui repose à la fois sur un sentiment d’appartenance partagé et le respect des identités territoriales.

A travers un chapitre commun à leurs Scot, les collectivités fondent le principe d’une coresponsabilité du développement et de l’aménagement durable de l’aire métropolitaine lyonnaise.