La dynamique d’emploi de l’aire métropolitaine lyonnaise – Mai 2005

Ce document produit par l’agence d’urbanisme pour le développement de l’agglomération lyonnaise au bénéfice de la démarche inter-Scot s’inscrit dans le cadre du programme de travail lancé en 2004. Cette démarche, par l’animation d’un espace de dialogue, vise la coordination de l’ensemble des projets de Scot formant l’aire métropolitaine lyonnaise.

Suite à l’échange de nombreux points de vue et diagnostics sur les interdépendances à l’œuvre au sein de ce vaste territoire, les syndicats mixtes porteurs de l’élaboration des Scot ont chargé l’Agence d’urbanisme de Lyon de produire en 2004 un ensemble d’éléments susceptibles d’éclairer les devenirs possibles de la métropole lyonnaise, délimitée ici par les Scot qui la composent. Centrée sur la question de l’urbanisation, cette analyse prospective porte sur trois dynamiques fondamentales : la démographie, l’emploi, les mobilités.

Consacré à l’économie de l’aire métropolitaine lyonnaise, ce troisième « Carnet Prospective inter-Scot » est basé sur une approche en termes d’emploi. Il offre tout d’abord une analyse des évolutions passées du nombre, de la localisation et de la structure de l’emploi. Il propose ensuite une méthode de projection du volume et de la structure de l’emploi aux horizons 2015 et 2030 en poursuite des tendances. Les résultats de cette démarche sont présentés pour l’aire métropolitaine et pour chacun des Scot. Enfin, il propose une ouverture de la réflexion sur la mutation économique en cours, qui transforme la nature des métiers occupés et les besoins en main d’œuvre des entreprises.

Cette approche intéresse l’urbanisation à travers les questions de spécialisation économique des territoires et de lien entre localisation de la population et localisation de l’emploi. L’analyse des tendances lourdes constitue une contribution indispensable à toute réflexion prospective sur l’avenir de la métropole lyonnaise.

Les dynamiques démographiques de l’aire métropolitaine lyonnaise – Décembre 2004

Ce document produit par l’Agence d’urbanisme de Lyon au bénéfice de la démarche inter-Scot s’inscrit dans le cadre du programme de travail lancé en 2004. Cette démarche, par l’animation d’un espace de dialogue, vise la coordination de l’ensemble des projets de Scot formant l’aire métropolitaine lyonnaise.

Suite à l’échange de nombreux points de vue et diagnostics sur les interdépendances à l’œuvre au sein de ce vaste territoire, les syndicats mixtes porteurs de l’élaboration des Scot ont chargé l’Agence d’urbanisme de produire en 2004 un ensemble d’éléments susceptibles d’éclairer les devenirs possibles de la métropole lyonnaise, délimitée ici par les Scot qui la composent. Centrée sur la question de l’urbanisation, cette analyse prospective porte sur trois dynamiques fondamentales : la démographie, l’emploi, les mobilités.

Consacré à la question de la démographie, ce premier « Carnet Prospective inter-Scot » est basé sur une approche en poursuite de tendances. Les analyses qu’il propose ne prennent donc pas en compte ni les politiques en cours et à venir, ni les dynamiques provenant de l’extérieur du territoire local. Il articule approche temporelle (rétrospective 1954 – 1999 et projections 1999 – 2030) et spatiale (cartographie des phénomènes à l’échelle de l’ensemble des Scot).

Puisque ce sont les hommes qui façonnent le cadre de vie, l’économie locale et l’organisation sociale, l’analyse des dynamiques démographiques constitue un préalable indispensable à toute réflexion prospective sur l’avenir de la métropole lyonnaise. Il appartient aux Scot de se saisir de ces mouvements pour construire leur projets de développement, ceci au sein d’une aire métropolitaine pétri d’interdépendance.

Exercice prospectif pour la métropole lyonnaise – Juillet 2005

Dans le cadre des réflexions prospectives de l’inter-Scot de l’aire métropolitaine lyonnaise, trois carnets ont été diffusés pour donner un socle de connaissances commun aux Scot. Ils s’appuient sur le prolongement des tendances passées et la connaissance du « futur engagé » concernant la démographie, la mobilité et l’emploi.

Le présent « carnet de bord » rend compte d’une démarche complémentaire, qui élargit le champ des possibles en proposant une grille de plusieurs figures pour la métropole lyonnaise à l’horizon 2030.

Il résulte du travail conduit de février à juin 2005 par la vingtaine de personnes membres du comité technique de l’inter-Scot : les directeurs des Scot, les représentants de la direction régionale de l’équipement, de la direction prospective du Grand Lyon et de la Région Urbaine de Lyon (RUL) et des chargés d’études des agences d’urbanisme de Lyon et Saint Etienne. Les cinq ateliers d’une demi journée ont bénéficié de l’appui d’un conseiller en prospective, Joseph Lusteau, d’un géographe en conseil pour les représentations, Martin Vanier, et de l’apport iconographique de Robert Jessel, cartographe/dessinateur de l’agence de Lyon. Ce dernier aspect a considérablement enrichi le travail prospectif, comme en témoignent les images de ce carnet.

En revanche, l’exercice a été délibérément exempt de toute expertise extérieure à la production du groupe de travail en tant que tel.

La mobilité au sein de l’aire métropolitaine lyonnaise – Janvier 2005

Ce document produit par l’Agence d’urbanisme de Lyon au bénéfice de la démarche inter-Scot s’inscrit dans le cadre du programme de travail lancé en 2004. Cette démarche, par l’animation d’un espace de dialogue, vise la coordination de l’ensemble des projets de Scot formant l’aire métropolitaine lyonnaise.

Suite à l’échange de nombreux points de vue et diagnostics sur les interdépendances à l’œuvre au sein de ce vaste territoire, les syndicats mixtes porteurs de l’élaboration des Scot ont chargé l’Agence d’urbanisme de Lyon de produire en 2004 un ensemble d’éléments susceptibles d’éclairer les devenirs possibles de la métropole lyonnaise, délimitée ici par les Scot qui la composent. Centrée sur la question de l’urbanisation, cette analyse prospective porte sur trois dynamiques fondamentales : la démographie, l’emploi, les mobilités.

Consacré à la question de la mobilité au sein de l’aire métropolitaine lyonnaise, ce deuxième « Carnet Prospective inter-Scot » est basé sur une approche en termes de déplacements des personnes. La question du transport de marchandises n’est pas traitée ici. Elle a fait l’objet d’un atelier prospectif spécifique le 7 septembre 2004.

Ce carnet offre tout d’abord une analyse des mobilités motorisées et de leurs conséquences en termes de formes urbaines. Il interroge ensuite la pérennité de ce modèle de mobilité compte tenu de la montée en puissance des effets négatifs de l’automobilité (pour les individus comme la collectivité), de la poursuite annoncée de la croissance des circulations et de l’évolution prévisible de l’offre de transport. Enfin, il propose des pistes d’évolution du système de déplacements en faveur des projets de développement des territoires de la métropole.

Cette approche intéresse l’urbanisation au travers du lien entre formes urbaines, organisation territoriale et pratiques de mobilité. L’analyse des tendances lourdes et des leviers politiques disponibles constitue une contribution indispensable à toute réflexion prospective sur l’avenir de la métropole lyonnaise. Il appartient aux Scot de s’en saisir pour construire et coordonner leurs projets de développement.

Bulletin de veille – Vers quelle métropole allons-nous ? – 2006

L’Agence d’urbanisme pour le développement de l’agglomération lyonnaise a édité en juillet 2005 dans le cadre de la démarche inter-Scot un carnet de veille prospective. Ce document avait pour ambition d’ébaucher des scénarii d’évolution de la métropole lyonnaise.

Les perspectives définies avaient vocation à être testées auprès d’élus locaux, de décideurs économiques, d’acteurs institutionnels et de représentants du monde scientifique. Entre décembre 2005 et février 2006, une soixantaine de personnalités ont ainsi été interrogées.

Le présent bulletin de veille donne une première restitution des perceptions de ces personnalités métropolitaines sur quatre thèmes directeurs : l’organisation politique métropolitaine, sa structuration spatiale, le modèle de développement dominant et l’identité de l’aire métropolitaine.

Cette série d’entretiens constitue une image de la métropole utilisée comme base de référence pour les exercices de veille métropolitaine qui seront menés ultérieurement.